Les communiqués

Les archives d’Éric Rohmer à l’Imec

7 novembre 2013

Conformément à la volonté du cinéaste, les archives d’Éric Rohmer ont rejoint les collections de l’Imec. Ce fonds d’une richesse exceptionnelle permet de retracer l’ensemble de la carrière cinématographique et critique du réalisateur français récemment disparu. Du Signe du Lion (1959) aux Amours d’Astrée et de Céladon (2007), des Cahiers du cinéma aux Temps Modernes, plus de 140 boîtes de documents et près de 20 000 pièces viennent éclairer la généalogie du cinéma rohmérien et révèlent notamment l’importance de son activité littéraire : dès les années 40, Éric Rohmer a écrit récits, nouvelles et romans qui ont ensuite, pour une large part, nourri son cinéma. Mais il fut aussi essayiste, metteur en scène, photographe, dessinateur, concepteur de costumes et de décors, compositeur de chansons et de musiques… Son rôle de chef d’école critique, d'animateur de ciné-clubs et d’enseignant apparaît notamment à travers le nombre de ses contributions dont le fonds conserve, presque sans lacune, la documentation. Enfin, l’importante correspondance (de François Truffaut à Jean Cocteau, de Jean-Luc Godard à André Bazin) vient confirmer le rayonnement de son travail de création et de critique. Les travaux de traitement et de classement du fonds sont en cours. Une biographie d’Éric Rohmer, par Antoine de Baecque et Noël Herpe, est en préparation aux Éditions Grasset.