Aller au contenu
Recherche

Têtes aquarellées

Têtes aquarellées

L'archive me surprend : je découvre ces séries d'aquarelles splendides dans une pochette qui les soustrait au regard. J'aime ce moment où, soulevant la chemise, en un acte de dévoilement quasi-érotique, les belles couleurs neutres des chemises de l'IMEC vont révéler, sous leur face uniforme, des instants polychromes. Le gris profond et d'un rayonnement calme cède soudain la place à une galerie de dessins verts/jaunes/rouges très inattendue dans l'œuvre d'Édouard.

Je ne suis pas au bout de mes surprises. À la première série de têtes colorées datée de 1998 succède une autre série, classée dans une autre chemise, de têtes noires. Ce sont des têtes de mort, datées de 2005, deux ans avant son suicide. Ainsi a-t-il repris, à sept ans d'intervalle, ce motif céphalique.

Thomas Clerc