Les Collections

Fonds

Althusser, Louis(1918-1990)

Identification

Cote : 20ALT
Dates extrêmes : 1936-1990
Niveau de description : Fonds
Importance matérielle : 142 boîtes d’archives ; 5784 imprimés
Bibliothèque : Bibliothèque d’étude/Bibliothèque personnelle

Contexte

Producteur : Louis Althusser
Notice historique/biographique : Né en 1918 en Algérie, Louis Althusser vient vivre à Marseille en 1932. Brillant élève, fervent catholique de sensibilité monarchiste, il suit au lycée du Parc à Lyon les cours d’hypokhâgne de Jean Guitton, Joseph Hours et Jean Lacroix. Reçu au concours de lettres de l’École normale supérieure en juillet 1939, il est mobilisé et fait prisonnier en juin 1940. Il passe la guerre en camp de prisonnier. Normalien, agrégé de philosophie, Louis Althusser entama en 1948 sa carrière à l’École normale supérieure et adhéra, la même année, au Parti communiste. « Caïman » à l’École de la rue d’Ulm durant toute son existence, Louis Althusser exerça une influence considérable sur plusieurs générations d’étudiants. En 1959, il reçoit le prix Montesquieu pour son premier ouvrage, Montesquieu, la politique et l’histoire (PUF). Ses travaux s’intéressent aussi au structuralisme, à la psychanalyse, à la pensée de Machiavel, Rousseau ou Spinoza. À l’initiative de ses jeunes étudiants de l’ENS, il consacre au marxisme une grande partie de son activité philosophique en proposant une lecture nouvelle de l’œuvre de Marx au travers d’une série d’articles publiés sous les titres Pour Marx (1965) et Lire Le Capital (ouvrage collectif, 1965), parus dans la collection « Théorie » qu’il dirigeait aux éditions Maspero. Réponse à John Lewis (1973), Philosophie et philosophie spontanée des savants (1974), Éléments d’autocritique (1974) et Positions (1976) viennent préciser ses travaux et orientations philosophiques. En juin 1975, il soutient à Amiens sa thèse sur travaux. Il est en proie depuis des années à de graves troubles psychiatriques. En 1980, il étrangle sa femme Hélène Rytman-Legotien lors d’une crise de démence. Déclaré irresponsable au moment des faits, il est placé sous tutelle et continue de travailler, écrivant en particulier L’Avenir dure longtemps, un chef d’œuvre autobiographique dans lequel il cherche à comprendre les raisons de son geste. Louis Althusser est mort en octobre 1990. Ses archives ont été déposées à l’IMEC en 1991. À l’initiative de l’IMEC et en coédition avec Stock, un important programme éditorial d’œuvres posthumes a été conduit par Olivier Corpet et Yann Moulier-Boutang à partir des archives, permettant la publication de son autobiographie, L’Avenir dure longtemps (1992), de son Journal de captivité, Stalag XA, 1940-1945 (1992), de textes théoriques, Écrits sur la psychanalyse (1993), Écrits philosophiques et politiques 1 et 2 (1994, 1995), de ses Lettres à Franca (1998), puis chez Grasset des Lettres à Hélène (2011) et des Récits de rêves (2015). Les publications de textes inédits se sont poursuivies parallèlement, de Sur la philosophie chez Gallimard en 1994 à Machiavel et nous aux éditions Tallandier en 2009 en passant par L’Initiation à la philosophie pour les non-philosophes et Les Vaches noires aux Presses universitaires de France en 2014 et 2016. De nombreux numéros et articles de revues lui ont été consacrés en France et à l’étranger où l’intérêt pour son œuvre ne cesse de se développer.

Historique de la conservation : Avant leur arrivée à l’IMEC, les archives et la bibliothèque de Louis Althusser avaient déjà connu un déménagement de l’École normale supérieure vers son appartement du vingtième arrondissement parisien, rue Lucien Leuwen. Michelle Loi et d’autres amis de Louis Althusser avaient effectué ce transfert. Il n’y a pas de traces du classement par Louis Althusser de sa bibliothèque. Chaque ouvrage a été catalogué et chaque fois qu’il comportait des annotations, ce qui est souvent le cas, ou une dédicace, la notice le mentionne. Le système d’annotation répond à une méthode précise codifiée par des couleurs, des soulignements de passages, de paragraphes ou l’entourage de mots. Un bon nombre d’ouvrages contenaient également des lettres reçues ou des notes de lecture prises sur des feuillets repliés. Tous ces documents ont été reclassés dans les archives avec la mention des références de l’ouvrage. Dès l’arrivée du fonds en 1991, Sandrine Samson, archiviste, a réalisé une première identification et un premier classement des archives. Un an plus tard, François Matheron, professeur de philosophie et lecteur passionné d’Althussser dans les années 1970 a été chargé d’organiser la partie théorique et politique du fonds et de préparer l’édition de l’œuvre philosophique posthume d’Althusser. Le plan de classement élaboré, par François Matheron, est une construction intellectuelle basée sur sa connaissance de l’œuvre, de la découverte des archives, des textes inédits et surtout de la correspondance qui éclaire sur l’œuvre et la méthode de travail de Louis Althusser.
Yann Moulier-Boutang, biographe de Louis Althusser, a facilité les contacts entre l’Imec, François Matheron et les proches de Louis Althusser. C’est ainsi que les archives ont très rapidement été augmentées et complétées par des dons. Ceux-ci ont été intégrés au dépôt initial en indiquant systématiquement, en note dans l’inventaire, le nom du donateur et la date du don. C’est pour la correspondance qu’il y a eu le plus de dons, mais les amis/intellectuels qui ont beaucoup travaillé avec lui ont également donné des dossiers de travail en plus de la correspondance qui complètent parfaitement les archives du premier dépôt. Toutes les informations fournies par François Matheron sont signalées dans l’inventaire par [F.M.]

Modalité d’entrée : Fonds déposé par les ayants droit en 1991. Versements complémentaires par des particuliers en 1992 et 1998.

Contenu

Analyse : Ce fonds d’archives comprend la plupart des textes théoriques classés par ordre chronologique (de 1940 à 1990), des ensembles thématiques autour de l’histoire de la philosophie, de la psychanalyse, du Parti communiste français et de l’École normale supérieure (comptes rendus de réunions administratives et corrections d’exposés d’élèves), des textes autobiographiques (carnets de khâgne, carnets de captivité, récits autobiographiques écrits après le meurtre de sa femme Hélène Legotien-Rytmann). Le fonds contient également une importante correspondance professionnelle et personnelle ainsi que des documents biographiques concernant Louis Althusser, en particulier des éléments psychiatriques (récits de rêves, matériaux analytiques), ses grands-parents, ses parents, sa sœur et sa femme Hélène Legotien-Rytmann. Le fonds est enrichi d’enregistrements de certains des séminaires organisés par Louis Althusser et de sa bibliothèque personnelle qui comprend de nombreux volumes annotés.

Conditions d’accès et d’utilisation

Conditions d’accès : Communicable après accord IMEC
Notes sur la communicabilité : Les documents psychiatriques et certains dossiers autobiographiques ne sont pas consultables.
Langue : Français
Instrument de recherche : Inventaire.

Inventaire du fonds Louis Althusser

Catalogue de la bibliothèque personnelle de Louis Althusser

Sources complémentaires

Renvois vers d’autres fonds de l’IMEC : François Châtelet ; Bernard Dort ; Jacques Derrida ; Esprit ; Centre Michel Foucault ; Kostas Papaïoannou ; Michel Pêcheux ; Jacques Rancière

Bibliographie choisie :

  • Encountering Althusser : politics and materialism in contemporary radical thought / sous la direction de Katja Diefenbach. – New York : Bloomsbury academic, 2013.
  • Autour d’Althusser. Penser un matérialisme aléatoire : problèmes et perspectives / sous la direction d’Annie Ibrahim ; avec les contributions de Étienne Balibar, Olivier Bloch, Jean-Claude Bourdin et al. – Paris : Le Temps des cerises, 2012.
  • Althusser, l’adieu infini / Emilio de Ípola. – Paris : PUF, 2012.
  • Louis Althusser and the traditions of French Marxism / William S. Lewis. – Lanham : Lexington Books, 2005.
  • Althusser and his contemporaries : philosophy’s perpetual war / Warren Montag – Durham : Duke University Press, 2013.
  • Louis Althusser : une biographie / Yann Moulier Boutang. – Paris : B. Grasset, 1992.
  • L’affaire Althusser : dramma di un filosofo francese / Maria Felice Pacitto. – Roma : Aracne, 2014.
  • The new materialism : Althusser, Badiou, Žižek / Geoff Pfeifer – New York : Routledge, 2015.
  • La mélancolie, vie et œuvre de Louis Althusser / Gérard Pommier. – Paris : Flammarion, 2009.
  • Althusser philosophe / sous la direction de Pierre Raymond. – Paris : PUF, 1997.
  • Althusser and law / sous la direction de Laurent de Sutter – Londres : Routledge, 2013.
  • Althusser et nous : vingt conversations avec Alain Badiou, Étienne Balibar, Olivier Bloch… / Aliocha Wald Lasowski – Paris : PUF, 2016.

Notes

Date de description : 2009-05-18
Date de révision : 2018-02-01
Catégorie : Auteurs
Thèmes : Philosophie