L'Institut

Communiqués

PAUL VIRILIO

Nous venons d’apprendre la disparition de Paul Virilio, grand théoricien de la modernité et figure marquante d’une brillante génération de philosophes qui, de Michel Foucault à Jean Baudrillard, a donné, entre 1970 et 2000, une audience internationale à la pensée française.

« Peintre, maitre-verrier, urbaniste, enseignant, essayiste et homme libre », comme le présente son faire-part, Paul Virilio s’est affirmé, à partir d’une réflexion sur le phénomène de la vitesse et de l’« accélération effrénée du monde », comme penseur des nouvelles technologies et de la géopolitique contemporaine. Fondateur en 1963, avec Claude Parent, du mouvement« Architecture Principe », il avait publié un manifeste pour une « architecture oblique » qui marque un tournant dans l’histoire de l’architecture française. Une quarantaine d’ouvrages font connaître cet esprit visionnaire aussi bien dans les milieux intellectuels, artistiques, qu’écologiques et urbanistiques. Également été commissaire de grandes expositions qui font date à la Fondation Cartier, il avait accordé l’an dernier sa confiance à notre Institut en y déposant ses riches archives, ses manuscrits, ses projets et sa correspondance.

L’IMEC tient à adresser ses sincères condoléances à la famille de Paul Virilio et tout particulièrement à sa fille, Sophie Virilio.

©Despatin&Gobeli

Les Collections

Les commentaire sont fermés.