La collection de l'IMEC

Lacoue-Labarthe, Philippe (1940-2007)


            image for Lacoue-Labarthe, Philippe (1940-2007)

Connu d'abord comme philosophe, Philippe Lacoue-Labarthe était aussi écrivain, traducteur et metteur en scène. Passionné de littérature et très tôt de Hölderlin, il se forme auprès de Gérard Genette, Gérard Granel et Jean-Marie Pontévia, avant d'être nommé en 1967 à la Faculté de philosophie de Strasbourg où il rencontre Jean-Luc Nancy. Ils y enseignent l'un et l'autre jusqu'en 2002 (dont près de quinze ans de cours à deux) en créant une émulation intense rythmée par des échanges réguliers avec Jacques Derrida, Jean-François Lyotard... et y fondent Le carrefour des littératures européennes puis le Parlement des écrivains. Ils publient ensemble leur premier livre Le titre de la lettre (1973) et cosignent L'absolu littéraire (1978), ouvrage de référence sur le Romantisme allemand. Parallèlement, Philippe Lacoue-Labarthe déploie une œuvre tout entière articulée autour du concept de mimésis qui lui permet d'interroger l'art (Portrait de l'artiste en général, 1978), la question politique (La fiction du politique, 1987) comme la tradition philosophique (Le sujet de la philosophie, 1979 ; L'imitation des modernes, 1986). Tout son effort est porté par une explication intransigeante avec l'œuvre de Heidegger et son interprétation de Hölderlin (Heidegger, la politique du poème, 2002). Il se confronte directement au théâtre et signe avec Michel Deutsch plusieurs mises en scène. Il mène une importante œuvre de traducteur (Benjamin, Heidegger, Hölderlin et Nietzsche, mais aussi Euripide, Foix et Caproni). Éditeur, il codirige la revue puis la collection Première Livraison (Bourgois) ainsi que les collections La philosophie en effet (Flammarion puis Galilée) et Détroits (Bourgois). En retrait, Philippe Lacoue-Labarthe publie ponctuellement des textes proches du poème, dont il ne se décide que très tard à faire un livre (Phrase, 2000).

Description physique

38 boîtes d'archives 4,8 ml

Producteur de l'archive

Lacoue-Labarthe, Philippe

Modalité d'entrée

Fonds entré en 2010.

Présentation du contenu

Le fonds Philippe Lacoue-Labarthe présente la particularité d'être extrêmement dense et majoritairement constitué de textes rédigés manuscrits et dactylographiés. Il regroupe en premier lieu l'intégralité des versions finales conservées par l'auteur de l'œuvre publiée ou directement destinée à l'être (livres, articles, traductions, éditions, textes d'accompagnement). L'ensemble inédit le plus conséquent est celui des feuillets et cahiers manuscrits ayant servi de support aux conférences et surtout à l'enseignement qui fut le lieu d'élaboration de sa pensée. On dénombre ainsi, outre d'abondantes lectures de Heidegger, Hölderlin et Nietzsche, un nombre conséquent de séminaires, souvent rédigés, consacrés à des auteurs présents mais non directement interrogés dans l'œuvre publiée (ainsi Marx, Bataille). Des notes et quelques scénarios manuscrits et dactylographiés autour de Hölderlin et Büchner témoignent de son intérêt pour le cinéma. À ces ensembles s'ajoutent les dossiers de correspondance liés à ses activités d'éditeur (en particulier : correspondance et manuscrits soumis à la revue Première livraison ; correspondance autour du projet de Cahier de l'Herne "Maurice Blanchot"), des dossiers critiques, documentaires et biographiques (dont documents liés à son engagement politique).

Conditions d'accès

Communicable

Bibliographie

Un homme littéral : Philippe Lacoue-Labarthe / André Hirt.- Paris : Ed. Kimé, 2009.Philippe Lacoue-Labarthe / in revue Lignes, n° 22, mai 2007.

Relation avec d'autres fonds

Collège international de philosophie ; Centre culturel international de Cerisy-la-Salle ; Deguy, Michel ; Derrida, Jacques ; Gabily, Didier-Georges ; Critique ; Kofman, Sarah ; Le Nouveau Commerce ; Le Seuil

Mots-clés

  • Philosophie
  • Littérature
  • Poésie
  • Théâtre
  • Traduction
Retrouvez la fiche et le plan de classement des archives 'Lacoue-Labarthe, Philippe (1940-2007)' .

Tout savoir sur les modalités pour consulter les archives de l’Imec.

Accédez au Portail des collections