La collection de l'IMEC

Pons, Maurice (1927-2016)

Maurice Pons est né à Strasbourg en 1927, mais c'est en Normandie, au Moulin d'Andé qu'il s'installe dès 1957. Il y rédigera la quasi-totalité de son œuvre. Son entrée en littérature date de 1951. René Julliard publie son premier texte Métrobate dans sa collection dédiée aux jeunes auteurs « La porte ouverte ». Suivront en 1953, La Mort d'Éros et en 1955 un recueil Virginales. François Truffaut y puisera l'idée du scénario de son court métrage Les Mistons. Viendront ensuite Le cordonnier Aristote (1958), roman autobiographique, Le Passager de la nuit (1960), récit sur la guerre d'Algérie et Les Saisons (1965), un roman culte inclassable. Chez Denoël paraîtront en 1967, Rosa, en 1973, Mademoiselle B. et en 1978, La Maison des brasseurs. Dans ses Souvenirs littéraires (1993), il retrace son parcours et parle de la vie artistique qu'abrite son Moulin : Georges Perec y rédigera La disparition, Truffaut y tournera Les 400 coups et la scène finale de Jules et Jim, Alain Cavalier y préparera son premier long métrage Le Combat dans l'île& Maurice Pons est également le traducteur de Tennessee Williams, Jerzy Kosinski, Norman Mailer, Robert M. Pirsig &  

Description physique

3 boîtes d'archives 0,3 ml

Producteur de l'archive

Pons, Maurice

Modalité d'entrée

Fonds entré en 2006.

Présentation du contenu

Le fonds comprend essentiellement les manuscrits de l'oeuvre de Métrobate à Rosa (1951-1967), mais aussi des articles, des reportages de voyage et d'autres écrits. Il contient également une importante correspondance ainsi que des contrats avec la maison d'édition Julliard, et quelques éléments biographiques.

Conditions d'accès

Communicabilité restreinte, en raison de l'état des documents.

Mots-clés

  • Littérature
Retrouvez la fiche et le plan de classement des archives 'Pons, Maurice (1927-2016)' .

Tout savoir sur les modalités pour consulter les archives de l’Imec.

Accédez au Portail des collections