La collection de l'IMEC

Confortès, Claude (1928-2016)

Après des études de lettres à la Sorbonne, Claude Confortès entre, en 1956, à l'École d'art dramatique fondée par Charles Dullin. En 1958, il présente la mise en scène de sa première pièce, Le Gisant, à Jean Vilar qui l'engage comme acteur au TNP jusqu'en 1962. À partir de 1964, il sera l'assistant de Claude Berri pour quatre films dont Le Vieil homme et l'enfant. Il fonde, en 1966, le Centre de Création Contemporaine avec lequel il présentera une trentaine de pièces dont Le Marathon (traduit et joué en 28 langues), La Tour de la Défense de Copi, Je ne veux pas mourir idiot et Le Roi des cons écrites avec Georges Wolinski ou Vive les femmes (écrite avec le dessinateur de bandes dessinées Jean-Marc Reiser). Assistant de Peter Brook au Centre international de recherche théâtrale de 1969 à 1973, Claude Confortès mène de front une carrière de comédien (il incarnera notamment le personnage de Vaclav Havel dans Procès à Prague, mis en scène par Ariane Mnouchkine en 1980), d'auteur (il a écrit ou co-écrit une vingtaine de pièces, huit adaptations théâtrales, des livres de poèmes et un oratorio), de metteur en scène et de réalisateur pour le cinéma (notamment l'daptation de Vive les femmes en 1983) et la télévision.

Description physique

83 boîtes d'archives + 1 boîte d'imprimés 23,85 ml

Producteur de l'archive

Confortès, Claude

Modalité d'entrée

Fonds entré en 2005.

Présentation du contenu

Le fonds contient les manuscrits de l'œuvre, des dossiers concernant différentes mises en scène et ses activités de comédien. Un important ensemble de coupures de presse, de programmes et d'affiches concerne ses principales mises en scène. Des documents sur le Centre culturel Albert Camus d'Issoudun dirigé par Claude Confortès complètent le tout.

Conditions d'accès

Communicable

Mots-clés

  • Théâtre
  • Cinéma
  • Télévision
Retrouvez la fiche et le plan de classement des archives 'Confortès, Claude (1928-2016)' .

Tout savoir sur les modalités pour consulter les archives de l’Imec.

Accédez au Portail des collections