La collection de l'IMEC

Anissimov, Myriam (née en 1943)


            image for Anissimov, Myriam (née en 1943)

Née en 1943 en Suisse, dans un camp de réfugiés où ses parents, juifs d'origine polonaise, trouvèrent abri en novembre 1942 pour échapper aux grandes rafles, Myriam Anissimov fut d'abord comédienne et chanteuse avant de se consacrer à l'écriture. Après Comment va Rachel ?, publié en 1973, elle écrivit d'autres romans parmi lesquels Le Marida (1982), La Soie et les cendres (1989), Dans la plus stricte intimité (1992), Sa majesté la mort (1999),Vie et mort de Samuel Rozowski (2007) ou encore Jours nocturnes (2014). Également journaliste, elle collabore à de nombreux journaux, notamment comme grand reporter au Monde de la musique. Myriam Anissimov a consacré une grande partie de ses travaux à la réalisation des biographies de Primo Levi (Primo Levi ou la Tragédie d'un optimiste, 1996), de Romain Gary (Romain Gary, le caméléon, 2004) et de Vassili Grossman (Vassili Grossman : Un écrivain de combat, Le Seuil, 2012). Elle est également préfacière de la première édition de Suite française d'Irène Némirovsky (2004).

Description physique

147 boîtes d'archives ; 240 imprimés 30,2 ml

Producteur de l'archive

Anissimov, Myriam

Modalité d'entrée

Fonds déposé par l'auteure en 2001.

Présentation du contenu

Les archives de Myriam Anissimov comprennent non seulement les manuscrits de son œuvre ainsi que sa correspondance, mais aussi des ensembles documentaires importants sur Primo Levi et Romain Gary (notamment de nombreux fac-similés de documents ainsi que les enregistrements de leurs entretiens avec les témoins de leur vie). Des dossiers de presse et des imprimés (dont Suite française d'Irène Némirovsky) complètent la collection.

Conditions d'accès

Communicable

Relation avec d'autres fonds

Garnier ; Le Seuil

Mots-clés

  • Littérature
  • Théâtre
  • Journalisme
  • Musique
Retrouvez la fiche et le plan de classement des archives 'Anissimov, Myriam (née en 1943)' .

Tout savoir sur les modalités pour consulter les archives de l’Imec.

Accédez au Portail des collections