La collection de l'IMEC

Courtade, Pierre (1915-1963)


            image for Courtade, Pierre (1915-1963)

Élève de Jean Guéhenno, journaliste au Progrès de Lyon, Pierre Courtade rencontra Louis Aragon, Roger Vailland ou René Tavernier dès 1941. À la Libération, il entra à la rédaction de l'hebdomadaire Action. Deux ans plus tard, en 1946, Maurice Thorez lui proposa la rubrique internationale de L'Humanité qu'il anima jusqu'à la fin de sa vie. Pierre Courtade collabora à d'autres publications proches du Parti communiste, parmi lesquelles Les Cahiers du communisme, La Démocratie nouvelle, L'Humanité-Dimanche. Il avait publié à la fin des années quarante son premier recueil de nouvelles, Les Circonstances (1946), et un roman, Elseneur (1949). Plus tard, parurent Jimmy (1951), La Rivière noire (1953), puis un autre recueil de nouvelles, Les Animaux supérieurs (1956). Il demanda à être envoyé comme correspondant permanent de L'Humanité à Moscou et y écrivit ses derniers livres, La Place rouge (1961) et Le Jeu de paume (publié en 1997).

Description physique

14 boîtes d'archives ; 81 imprimés 4,05 ml

Producteur de l'archive

Courtade, Pierre

Modalité d'entrée

Fonds déposé par l'ayant droit en 1996.

Présentation du contenu

Les archives de Pierre Courtade concernent très peu le journaliste mais principalement l'écrivain : manuscrits de l'œuvre et dossier de presse critique. La correspondance, en grande partie familiale (de nombreuses lettres échangées entre lui et sa femme et leur familles respectives pendant la deuxième guerre mondiale), est complétée par quelques lettres plus professionnelles avec Nâzim Hikmet (lettres-poèmes), Edgar Kofler et Roger Vailland ainsi que par des échanges avec des éditeurs et des lecteurs. On trouve également un ensemble de photographies personnelles notamment prises à l'occasion de voyages au Mexique et à Cuba.

Conditions d'accès

Communicable

Mots-clés

  • Journalisme
  • Littérature
Retrouvez la fiche et le plan de classement des archives 'Courtade, Pierre (1915-1963)' .

Tout savoir sur les modalités pour consulter les archives de l’Imec.

Accédez au Portail des collections