Aller au contenu
Recherche
La collection de l'IMEC

Venaille, Franck (1936-2018)

Né en 1936 dans le quartier populaire de la rue Paul-Bert (XIe arrondissement de Paris), d'éducation catholique, François (dit Franck) Venaille s'est rallié très jeune au Parti communiste au retour de deux années de service militaire en Algérie. C'est sur cette période de formation que reviennent son premier livre publié, Papiers d'identité (1966), puis Hourra les morts ! (2003) et aussi L'Enfant rouge, paru au Mercure de France peu de semaines après sa mort : « Pourquoi aller chercher dans mes archives mentales ce que je possède, là, en plein cœur ? » Entre ce premier et dernier livre, Franck Venaille conçut une vaste entreprise poétique, écrite du point de vue de l'homme blessé, qui se tient « dans la fêlure du monde où les plaies suintent ». Lui qui se voyait comme un « témoin de l'archaïque » commence à être publié au milieu des années 60 par Jean-Pierre Oswald, puis chez Minuit (notamment pour Caballero Hôtel en 1974), avant de rejoindre d'autres éditeurs, dont Obsidiane. Sa poésie puise d'emblée à plusieurs thèmes qui reviennent continuellement : les paysages liquides qu'il parcourt, la complicité avec les animaux, la violence des guerres (notamment celle d'Algérie qui fournit son motif central à deux ouvrages majeurs : La Guerre d'Algérie (1978) et Algeria (2004), l'obsession de la chair et de la mort enfin. « Et cette guerre de l'angoisse (comme on parle de la guerre de cent ans) dure depuis toujours. Pour ne pas la perdre, je lui ai opposé ce que je savais être ma meilleure arme : l'écriture, sur toute la gamme, avec un brin d'esthétisme, un peu de baroque, une dose d'objectivisme, du lyrisme enfin. » (C'est nous les modernes, 2010). S'éloignant de l'idéologie communiste, il fonde deux revues : Chorus en 1968, Monsieur Bloom en 1978, tout en participant à de nombreuses autres, comme Action poétique dans les années 60, et Orange export Ltd dans les années 80. À partir de 1974, il devient producteur à France Culture, notamment pour l'émission « Les Nuits magnétiques ». Il obtient le Prix Mallarmé 1996 pour La Descente de l'Escaut (publié chez Obsidiane l'année précédente), recueil formé à partir des réminiscences d'un séjour de trois mois en Belgique, pendant son enfance. En 1998, il établit sa propre anthologie personnelle de poèmes écrits dans les années 1966 à 1997, Capitaine de l'angoisse animale, publié par Obsidiane. Au début du XXIe siècle, il se lance dans une trilogie : Chaos (2006), Ça (2009), C'est à dire (2012). Grand Prix de poésie de l'académie française pour l'ensemble de son œuvre en 2011, Prix Goncourt de la poésie et Grand Prix national de Poésie en 2017, Franck Venaille fut reconnu comme un poète puissamment expressif. Mais il fut aussi dialoguiste de deux longs-métrages (dont Le Grand Paysage d'Alexis Droeven, de Jean-Jacques Andrien, en 1981), librettiste d'un opéra, Verlaine Paul, ainsi qu'auteur d'essais sur Mozart, sur le peintre Peter Klasen, sur Umberto Saba (« Poètes d'aujourd'hui », 1989), Pierre Morhange (« Poètes d'aujourd'hui », 1992) ou Pierre Jean Jouve, « l'homme grave » (Jean-Michel Place, 2004). Le fil rouge qui relie ses recueils de poèmes, ses essais, ses pièces de théâtre et autres formes littéraires, c'est, selon Franck Venaille lui-même, « l'obsession de la chair et de la mort, l'angoisse permanente d'être cet homme qui n'a pas su entièrement se séparer de l'enfant qu'il fut ». Il meurt en 2018 à Paris des suites de la maladie de Parkinson, contractée dès la fin des années 80 : une partie non négligeable de son œuvre aura ainsi été écrite avec et contre elle.

Description physique

31 boîtes d'archives (609 dossiers) ; 2 boîtes d'archives audiovisuelles ; 13 boîtes d'imprimés

Producteur de l'archive

Venaille, Franck (1936-2018)

-

Présentation du contenu

Le fonds contient presque tous les manuscrits, y compris les textes de jeunesse reniés. On trouve aussi des correspondances professionnelles et amicales avec des peintres (Monory, Boltanski) et des écrivains (Mathieu Benezet, William Cliff). 

Conditions d'accès

Communicable sauf mentions contraires.

Bibliographie

- Franck Venaille / par George Mounin,  Paris, Seghers, 1982, coll. « Poètes d'aujourd'hui » dirigée par Bernard Delvaille. - Entretien « L'Autobiographie de la douleur et du grotesque » avec Emmanuel Laugier, extr. de la revue : Le Matricule des anges, n° 16, juin/juillet 1996. - « Franck Venaille », Revue Europe, n° 938-939, juin-juillet 2007. Numéro consacré à Franck Venaille - en couverture - avec des interventions entre autres de Pascal Commère, William Cliff, Christian Boltanski, Emmanuel Moses, Patrick Beurard-Valdoye, Emmanuel Laugier, Marc Blanchet.

Relation avec d'autres fonds

Fonds Blaise Gautier (activité au Mercure de France), Fonds des Éditions Christian Bourgois, Fonds Pierre Seghers, Fonds Hubert Lucot, Fonds Anne-Marie Albiach.

Mots-clés

  • Littérature
  • Poésie
Retrouvez la fiche et le plan de classement des archives 'Venaille, Franck (1936-2018)' .

Tout savoir sur les modalités pour consulter les archives de l’Imec.

Accédez au Portail des collections