La collection de l'IMEC

Farabet, René (1934-20017)

Acteur majeur de la création radiophonique en France, René Farabet aura été l'instigateur audacieux d'une pensée du sonore qui a profondément influencé sa discipline aussi bien dans le domaine du documentaire que de la fiction. Figure tutélaire et principal animateur de l' « Atelier de création radiophonique » (ACR) de France-Culture, célèbre émission fondée par Alain Trutat dans la continuité du « Studio d'essai » de Jean Tardieu et Pierre Schaeffer, il y a assuré durant plus de trente ans, de 1961 à 2001, performances et interventions théoriques qui ont grandement contribué à donner ses lettres de noblesse au métier, encore nouveau à cette époque, d'auteur de radio. Avec comme credo l'idée que « la radio n'est pas un simple média mais une technique d'expression à part entière », il a crée ou supervisé avec de très nombreux collaborateurs de toutes disciplines, près de mille programmes archivés à l'INA et qui s'apparentent à une collection d'art, autour de sujets composites allant de la Bienale de Paris à la grève des usines Lip ou aux immigrés de Mantes-la-jolie, dans des formes qui tiennent autant du magazine documentaire que de la séquence musicale ou de la fiction. Parmi ses œuvres, on retiendra des émissions devenues légendaires telles que « Comment vous la trouvez, ma salade ? », « L'ai-je bien descendue, l'avons-nous bien montée ? », « Parole du dedans : Centrale de Saint-Maur », « les bons samaritains », ou « Du côté de la terre Same : le froid s'écoute, voyage en Laponie ». Souvent primé pour ses émissions, René Farabet reçoit le Grand Prix de la SCAM en 1993. Formé à l'origine par le théâtre, René Farabet avait passé en 1964 une thèse de doctorat sur la correspondance entre Claudel et Lugné-Poe. Comédien et praticien, il collabore dès les années 1960 aux créations de pièces de Jean-Pierre Faye, Arrabal ou Jean Thibaudeau, se lie ensuite avec Claude Ollier et Jean-Yves Bosseur, participe à la création en 1988 de la version scénique par Michael Lonsdale de La Vie mode d'emploi de Pérec et met lui-même en scène un Récital René Char en 1985 au Festival d'Avignon ou Autour de Monsieur Teste, à Montpellier, en 1992. Il poursuit également une longue carrière d'enseignant notamment à l'Institut d'études théâtrales de Paris III et au Conservatoire national d'art dramatique, Parallèlement à sa pratique inventive et expérimentale à la radio, René Farabet a publié réflexions et textes théoriques comme Bref éloge du tonnerre et du bruit d'ailes (1994), Théâtre d'ondes, théâtre d'ombres (2011) ou Gauguin, l'ultime question (2002) qui ouvraient de nouvelles perspectives et donnaient des outils critiques à l'étude du son et à ce qu'il appelait le « théâtre des radios-opérations ».

Description physique

11,6 ml

Producteur de l'archive

Farabet, René

-

Présentation du contenu

Les archives de René Farabet comprennent des dossiers autour de chacune des émissions qu'il a dirigées ou supervisées, les manuscrits de ses écrits théoriques et de ses interventions, ses notes de cours et les documents relatifs à sa carrière à l'université. S'y ajoutent les dossiers de ses mises en scènes et des spectacles auxquels il a contribué, ainsi qu'un ensemble des coupures de presse relatives à ses émissions radiophoniques, ses créations théâtrales et ses publications.

Bibliographie

- La Mort de René Farabet, inoubliable figure des Ateliers de Création Radiophonique / par Irène Omélianenko et Antoine Lachand, 23/06/2017.

Relation avec d'autres fonds

Fonds Pierre Schaeffer Fonds Jean Tardieu Fonds Roland Dubillard

Mots-clés

  • Radio
  • Théâtre
Retrouvez la fiche et le plan de classement des archives 'Farabet, René (1934-20017)' .

Tout savoir sur les modalités pour consulter les archives de l’Imec.

Accédez au Portail des collections