La collection de l'IMEC

Banana Split


            image for Banana Split

Sous le signe du "désir d'un dessert immangeable", la revue Banana Split marqua le champ poétique des années quatre-vingts. Fondée à Marseille par Liliane Giraudon et Jean-Jacques Viton, qui avaient tous deux participé au comité de rédaction d'Action poétique, mêlant le "résolument contemporain" à la "redécouverte de textes anciens proposés à une lecture moderne", Banana Split conçut quelque vingt-huit livraisons jusqu'à son auto-dissolution en 1990. Imprimée sur du papier offset, simplement brochée, tirée à 500 exemplaires et vendue à un prix accessible à tous, la revue s'ouvrit à des poètes de tous horizons comme Dominique Fourcade, Joseph Guglielmi, Mathieu Bénezet, Christian Guez-Ricord, Olivier Cadiot, Hubert Lucot ou encore John Ashberry et Haroldo de Campos, mais aussi à des plasticiens comme Christian Boltanski, Jean-Pierre Pincemin ou Annette Messager. De nombreux numéros se présentent sous forme d'"albums" consacrés à un auteur ou à un thème : Mallarmé, Pound, Wittgenstein, les érotiques occitans du XVIe siècle, les futuristes catalans ou les écritures de femmes. En rupture avec les conventions de l'édition poétique, Banana Split fut pendant dix années une audacieuse entreprise au service de la poésie.

Description physique

9 boîtes d'archives 1,35 ml

Producteur de l'archive

Banana Split,

Modalité d'entrée

Fonds entré en 2000.

Présentation du contenu

Les archives de la revue Banana Split sont classées par numéro. Elles sont constituées de dossiers de fabrication comprenant des éléments techniques - notamment la maquette - et d'archives éditoriales comportant une correspondance importante entre les différents acteurs de la revue. L'ensemble permet de suivre l'élaboration et les dicussions pour chaque numéro.

Conditions d'accès

Communicable

Relation avec d'autres fonds

Fonds Hubert Lucot

Mots-clés

  • Poésie
Retrouvez la fiche et le plan de classement des archives 'Banana Split' .

Tout savoir sur les modalités pour consulter les archives de l’Imec.

Accédez au Portail des collections