Archives

L'« inventoire » des archives
par Pierre Assouline

Depuis novembre 2018, le site internet de l’IMEC a inauguré un Portail des Collections qui permet, notamment aux chercheurs, d’accéder aux inventaires des fonds ainsi qu’aux notices descriptives
des archives et des livres en ligne. Pierre Assouline a salué, sur son blog, l’ouverture de ce nouvel accès aux richesses
de l’IMEC.

Pierre Assouline, est journaliste et romancier.

Tout chercheur en a rêvé, l’IMEC l’a fait ! On pourrait le dire ainsi. Qu’il soit professionnel ou dilettante, que sa curiosité le pousse vers l’histoire littéraire, l’archéologie des idées, l’aventure intellectuelle ou le passé des maisons d’édition, le dit chercheur disposait jusqu’à présent du riche fonds et des collections de l’IMEC sis à l’abbaye d’Ardenne (Calvados), une sorte de Thélème en pleins champs près de Caen ; mais ces archives et collections (plus de 700 entrées) n’étaient présentées que dans un environnement d’interrogation unique. Si important que soit un centre de cette nature, il ne correspond plus tout à fait à sa vocation (conserver/communiquer) s’il ne peut accorder leur pleine visibilité à ses trésors. C’est chose faite grâce à Mnesys.

Conçu par Naoned, forme bretonne de la ville de Nantes mais surtout expert numérique spécialisé dans la gestion et la valorisation du patrimoine culturel, ce logiciel avait déjà fait ses preuves dans des centres d’archives départementaux à Saint-Lô et Caen, aux archives municipales de Poitiers ou dans celles de la région Limousin. En effet, il couvre l’ensemble des besoins d’un service d’archives : collecte, description des documents, traitement, communication…

Déjà, et pour la première fois, le catalogue des imprimés est accessible, qu’il s’agisse des revues ou des précieuses bibliothèques personnelles des auteurs notamment. Désormais, les inventaires sont progressivement consultables sur le Portail des collections de son site. Les notices descriptives des archives, imprimés et périodiques peuvent être interrogées de plusieurs manières : simple, bibliographique, thématique, par le cadre de classement…

Un blog est même consacré par les archivistes à l’actualité des collections : en cette période de commémoration de la Première Guerre mondiale, on peut y lire des billets sur « Les petits héros de la Grande Guerre », recueil de nouvelles publié par Hachette dans sa collection « Bibliothèque des écoles et des familles » ; ou encore sur les lettres de l’arrière, notamment celles des collègues, reçues à partir de 1915 par les employés des éditions Larousse mobilisés et envoyés au front.



Blog La République des livres, 3 janvier 2019.