Les Collections

Fonds

Rohmer, Éric (1942-2010)

Identification

Cote : RHM
Dates extrêmes : 1942-2010
Niveau de description : Fonds
Importance matérielle : 137 boîtes d’archives ; 200 imprimés
Bibliothèque : Bibliothèque d’étude / Bibliothèque personnelle

Contexte

Producteur : Éric Rohmer
Notice historique/biographique : Éric Rohmer, pseudonyme de Maurice Schérer, né à Tulle en 1920, fut enseignant, critique, rédacteur en chef des Cahiers du cinéma de 1957 à 1963, écrivain (auteur de nouvelles, romans, pièces de théâtre, essais sur le cinéma, la littérature ou la musique) et bien sûr cinéaste. Son œuvre filmée, pour le cinéma comme pour la télévision, comprend des longs-métrages et des courts métrages, format auquel il n’a jamais renoncé. Elle est souvent organisée par cycles : les Contes moraux, les Comédies et proverbes ou les Contes des quatre saisons. Parmi eux, citons Ma Nuit chez Maud (1969), son premier grand succès public, qui fait partie du cycle des Contes moraux, Pauline à plage (1982), parmi les Comédies et proverbes  ou le très beau Conte d’Hiver (1992). Les liens profonds d’Éric Rohmer à la littérature se manifestent au travers des adaptations de Kleist dans La Marquise d’O (1976) ou de Chrétien de Troyes dans Perceval le Gallois (1978). Entre son premier court-métrage, Journal d’un scélérat (1949) et son dernier film, Les Amours d’Astrée et de Céladon (2007), sa carrière cinématographique s’étend sur presque 60 ans, au cours de laquelle il a été considéré à la fois comme un critique et un théoricien important, un réalisateur admiré et respecté et une sorte de père spirituel pour nombre de ses pairs de la Nouvelle vague comme pour les jeunes générations d’acteurs et de réalisateurs. C’est un artiste complet qui fut non seulement un grand metteur en scène, mais également un concepteur de costumes, de décors, ou un compositeur de chansons et de musiques pour ses films.
Modalité d’entrée : Fonds déposé par les ayants droit selon la volonté d’Éric Rohmer

Contenu

Analyse : Éric Rohmer a déposé l’ensemble de ses archives artistiques et professionnelles. L’œuvre cinématographique et télévisée est la plus représentée dans le fonds, elle forme un ensemble très riche et structuré. Pour chacun des films réalisés, qu’il s’agisse de courts ou longs métrages, les documents permettent de reconstituer le travail d’Éric Rohmer d’amont en aval. Depuis la conception et l’écriture des sujets sous forme de nouvelles et avec les différentes versions des scénarios, les entretiens avec les comédiennes, en passant par le tournage, avec de très nombreuses photographies et les cahiers de notes pour le montage, jusqu’à la promotion et la réception des films avec des dossiers de presse, chaque étape du travail créatif est documenté. Ainsi, on peut découvrir que Ma Nuit chez Maud (1969) fut ébauché dès 1944 dans la nouvelle Rue Monge ou que Le Genou de Claire (1970) s’intitula d’abord La Roseraie dans une nouvelle de 1949. La critique cinématographique est présente sous forme de manuscrits ou de dactylogrammes d’articles ainsi que par de nombreuses coupures de presse, notamment les articles parus dans Arts entre 1956 et 1960. Les cahiers manuscrits et les dactylogrammes de l’essai De Mozart en Beethoven, complètent cet ensemble. En littérature, on trouve les manuscrits de La Maison d’Élisabeth et d’un roman inédit, avec quelques nouvelles et poèmes. Lorsque Éric Rohmer a abordé la mise en scène théâtrale, il a travaillé avec la même méthode et la même précision que pour ses films. On peut donc, pour Catherine de Heilbronn et Le Trio en mi bémol, suivre le fil créatif depuis l’écriture jusqu’à la réception critique et, pour Le Trio en mi bémol, découvrir les nombreuses reprises et traductions que cette pièce a inspirées. Éric Rohmer fut professeur à l’Université de Paris I. Ses notes de cours sur différents cinéastes et sur sa propre œuvre permettent d’approfondir son approche critique et sa conception de l’écriture et de la mise en scène. Les documents réunis autour de F. W. Murnau pour l’écriture de sa thèse, L’Organisation de l’espace dans le Faust de Murnau et ultérieurement, montrent son intérêt constant pour ce cinéaste. Un autre ensemble documentaire, constitué essentiellement de coupures de presse sur le cinéma mais aussi sur l’écologie, la politique ou quelques faits divers témoignent de la curiosité d’esprit d’Éric Rohmer pour son époque et ont probablement servi de terreau pour certains sujets ou certaines scènes de films. Enfin, un bel ensemble critique sur Éric Rohmer et son œuvre, constitué de coupures de presse, d’entretiens, de textes et de mémoires universitaires complètent le fonds.
Accroissement : Fonds clos.

Plan de classement : 

Cinéaste : RHM 1 à RHM 105
Autres activités : RHM 106 à RHM 110
Travaux universitaires : RHM 111 à RHM 112
Correspondance : RHM 113 à RHM 117
Documentation : RHM 118 à RHM 124
Dossier critique : RHM 125 à RHM 127
Papiers personnels : RHM 128 à RHM 134.

Conditions d’accès et d’utilisation

Conditions d’accès : Communicable après accord IMEC
Langue : Français
Instrument de recherche : Inventaire, 2013.

Sources complémentaires

Bibliographie choisie : La Lettre n°12 ; Eric Rohmer / Antoine de Baecque, Noël Herpe. – Paris : Stock, 2014

Notes

Date de description : 2013-03-25
Catégorie : Auteurs
Thèmes : Architecture-Urbanisme ; Cinéma ; Critique ; Littérature ; Musique ; Télévision ; Théâtre