Les Collections

Fonds

Raynal, Henri (né en 1929)

Identification

Cote : RAY
Dates extrêmes : 1956-
Niveau de description : Fonds
Importance matérielle : 42 boîtes d’archives, 140 imprimés
Bibliothèque : Bibliothèque d’étude

Contexte

Producteur : Henri Raynal
Notice historique/biographique :Henry Raynal, de son vrai nom Lucien Aubry, a fait une carrière administrative dans la Poste de 1951 à 1991. Ses débuts littéraires commencent avec la publication en 1957 d’Aux pieds d’Omphale aux éditions Jean-Jacques Pauvert, le manuscrit ayant été approuvé et apporté par André Breton chez l’éditeur. Le liront et l’apprécieront Jean Paulhan, Gaston Bachelard, Roger Caillois, Julien Gracq, Gilles Deleuze, Michel Camus ou bien Bernard Noël. En 1961, Philippe Sollers publie un extrait du manuscrit de L’Oeil magique dans le n°7 de la revue Tel Quel et en 1965, Jean Paulhan publie en bonne place dans La Nouvelle Revue française les pages essentielles deL’Orgueil anonyme. Henri Raynal a également collaboré avec de nombreuses revues comme La Nouvelle Revue française, Le Mercure de France, Les Cahiers du Sud, Le Nouveau Commerce, Recueil,Autre Sud, La Revue du M.A.U.S.S. Il mène en parallèle une activité de critique d’art (dès les années 1960) qui le conduira à faire de nombreuses connaissances comme Jean Dubuffet, Zoran Music, Vieira da Silva, Arpad Szenes, Philippe Hosiasson ou James Guitet. Henri Raynal publie en 1996 La Double Origine – Journal de bord d’un voyage en Peinture, qui réunit des textes parus dans les revues CritiqueL’Art vivant, Opus, Art Press, Les Lettres françaises, Arts PTT… C’est d’ailleurs dans cette dernière, Arts PTT, qu’il a tenu une chronique de 1974 à 1995 intitulée « Le Feuilleton des expositions ». En 1975, il est élu à l’A.I.C.A. (Association internationale des critiques d’art, parrainée par André Berne-Jouffroy, Jean Guichard-Meili, Jean-Jacques Lévêque et Guy Weelen). Seront publiés ensuite des ouvrages comme Sur toi l’or de la nuit (1989), Le Pays sur le chevalet (1992), Dans le Dehors (1996), Lettre à Louis-Paul Guigues (1997), Dans le secret (2004), Retrouver l’Océan (2005) ou bien L’accord (2009).
Modalité d’entrée : Fonds déposé par l’auteur en 2009

Contenu

Analyse : Ce fonds est composé des manuscrits et brouillons de ses textes, articles, critiques et ouvrages depuis ses débuts jusqu’à la publication de Retrouver l’Océan en 2005. Il est également constitué de nombreuses notes, se rapportant par exemple au thème de l' »apparure » très cher à Henri Raynal. D’autres notes concernent les expositions d’arts, les visites d’ateliers ou bien la société artistique des PTT. Une riche correspondance complète par ailleurs ce fonds. On y retrouve d’illustres noms comme André Breton, Gaston Bachelard, Michel Deguy, Julien Gracq, Jean Hélion, Emmanuel Levinas, Jean Paulhan, André Pieyre de Mandiargues ou Jean Wahl. Enfin, une bibliothèque d’étude rassemble tous ses ouvrages publiés ainsi qu’une grande partie des revues auxquelles il a contribué.
Accroissements : Fonds non clos.

Conditions d’accès et d’utilisation

Conditions d’accès : Communicable après accord IMEC
Notes sur la communicabilité : Communicable sur condition de recherche.
Langue : Français
Instrument de recherche : Répertoire, 2009

Sources complémentaires

Renvois vers d’autres fonds de l’IMEC : Deguy, Michel, Fouchet, Max-Pol,Blaise Gautier, Le Nouveau Commerce, Paulhan, Jean, Le Seuil

Notes

Date de description : 2009
Catégorie : Auteurs
Thèmes : Art, Critique, Littérature, Poésie