Les Collections

Fonds

Peeters, Benoît(né en 1956)

Identification

Cote : 810PTS
Niveau de description : Fonds
Importance matérielle : 55 boîtes d’archives, 5 boîtes d’imprimés

Contexte

Producteur : Benoît Peeters
Notice historique/biographique : Après une enfance bruxelloise, Benoît Peeters revient à Paris, ville de sa naissance, pour y accomplir ses études : hypokhâgne puis khâgne au Lycée Louis-le-Grand, licence de philosophie à l’université Paris I, Ecole pratique des hautes études en sciences sociales où il sera l’élève de Roland Barthes, puis habilitation à diriger des recherches.
C’est aux Éditions de Minuit que sera publié son roman, Omnibus. Une biographie imaginaire de Claude Simon (1976). Robert Laffont publie ensuite La Bibliothèque de Villers, suivi de Tombeau d’Agatha Christie (1980). À partir de 1982, l’écriture devient une activité à plein temps. Il multiplie les expériences dans tous les domaines : scénarios pour le cinéma et pour la bande-dessinée, critique, édition, conception d’exposition …
Son intérêt pour les rapports entre le texte et les images donnent lieu à des collaborations fructueuses. En BD, il collabore avec François Schuiten à la réalisation de 16 albums rassemblés sous le titre « Les Cités obscures ». Cette série, primée au Japan Media Arts Festival en 2013, reçoit le premier prix du manga, prix jusqu’alors uniquement décerné à des auteurs japonais. Au cinéma, il collaborera avec Raoul Ruiz et Jaco Van Dormael, réalisera des entretiens filmés avec Alain Robbe-Grillet ainsi que trois courts métrages et un long métrage (Le Dernier Plan) et plusieurs documentaires pour Arte ou l’INA. Parallèlement, il publie de nouveau aux Éditions de Minuit des romans photos réalisés avec la photographe Marie-Françoise Plissart.
Benoît Peeters est également reconnu comme l’un des plus grands spécialistes de l’œuvre d’Hergé. Il lui consacre pas moins de trois ouvrages : Le monde d’Hergé (Casterman, 1983),  Hergé, fils de Tintin (Flammarion, 2002),  Lire Tintin, Les bijoux ravis (Les Impressions nouvelles, 2007). D’autres travaux font référence : Hitchcock, le film au travail (Les impressions nouvelles, 1992) ; Töpffer, l’invention de la bande dessinée (avec Thierry Groesteen, Hermann, 1994) ; Chris Ware, la bande dessinée réinventée (avec Jacques Samson, Les Impressions nouvelles, 2010) ; Raoul Ruiz le magicien (avec Guy Scarpetta, Les Impressions nouvelles, 2015). Sa biographie de Jacques Derrida (Derrida, Flammarion, 2010) et le journal de bord qui l’accompagne (Trois ans avec Derrida, les carnets d’une biographie) ont déjà été traduits en six langues.
Aujourd’hui, Benoît Peeters dirige une maison d’édition indépendante, « Les Impressions nouvelles ». Il est aussi  conseillé éditorial chez Casterman et enseigne à l’Université de Lancaster ainsi qu’au Conservatoire national des arts et métiers à Paris.
Modalité d’entrée : Fonds déposé en 2017

Contenu

Analyse : Les archives couvrent l’ensemble des champs d’action de Benoît Peeters : manuscrits de ses essais, articles, romans, pièces de théâtre et pièces radiophoniques ; les notes préparatoires de ses cours de même que ses scénarii de bande-dessinées, films, documentaires et roman photo dont certains sont encore inédits. Son activité d’éditeur et de créateur de revue est également présent. Un dossier de presse documentant la réception de ses travaux complète  l’ensemble. On notera la présence de correspondances d’importance : Roland Barthes, Jacques Derrida, Jean Ricardou, Hergé, Claude Simon et Alain Robbe-Grillet.
Accroissements : Fonds non clos.

Conditions d’accès et d’utilisation

Conditions d’accès : Communicable après accord IMEC
Langue : Français
Instrument de recherche : Inventaire

Sources complémentaires

Renvois vers d’autres fonds de l’IMEC : Jacques Derrida, Alain Robbe-Grillet, Jean Ricardou

Notes

Date de description : 2017-11-22
Catégorie : Auteurs
Thèmes : Littérature, Philosophie, Editions, Photographie, Cinéma