Les Collections

Fonds

Moubarac, Youakim(1924-1995)

Notice provisoire

Identification

Cote : MBR
Dates extrêmes : 1951-1995
Niveau de description : Fonds
Importance matérielle : 114 boîtes d’archives ; 500 imprimés
Bibliothèque : Bibliothèque personnelle

Contexte

Producteur : Youakim Moubarac
Notice historique/biographique : Youakim Moubarac est né le 20 juillet 1924 à Kfarsghab au Liban dans une famille maronite de tradition sacerdotale. Son père et son grand-père étaient tous deux prêtres maronites servant leur communauté dans la vallée de la Qadisha. Après des études de théologie au Séminaire Maronite de Ghazir et à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, le jeune Youakim est envoyé par ses supérieurs en octobre 1945 en France. Ses études au Séminaire Saint-Sulpice à Paris terminées, il est ordonné prêtre le 29 juin 1947 au Liban. En 1948, il est autorisé par le Patriarcat Maronite à continuer ses études à l’Institut catholique de Paris. Dans cette même année, il est nommé au service de la paroisse de Saint-Séverin dans le Quartier latin où il restera pendant 18 ans. En 1951, il présente sa première thèse de doctorat, Abraham dans le Coran, et rentre comme chercheur au Centre national de la recherche scientifique. De 1950 à 1962, Moubarac assure le secrétariat de Louis Massignon. En 1959, il commence sa carrière académique, en enseignant l’arabe classique à l’Institut catholique. Jusqu’à sa mort, il enseignera dans plusieurs universités : l’Université catholique de Louvain en Belgique, à l’Université Paris I-Sorbonne et d’autres. Il participe entre 1962 et 1965 au IIe concile œcuménique du Vatican au sein de la délégation maronite. Après 1965, il se dévoue à son travail de promotion du dialogue inter-religieux, de la défense des causes palestiniennes et surtout libanaises à partir de 1975. À partir de 1985, Youakim Moubarac travaille à redécouvrir les racines syriaques de l’Église maronite. De 1987 à 1992, il s’installe au Liban et prend en charge la préparation d’un synode maronite. Pendant cette période et malgré un travail intense pour la préparation du synode et beaucoup de missions spirituelles et politiques, Moubarac commence deux projets importants : en 1989, il commence la restauration du monastère de Notre-Dame de Qannoubine, un monastère historique dans la vallée de la Qadisha qui fut pendant des siècles le siège du Patriarcat maronite (ca. XVe au XVIIIe siècle) ; en 1992, il fonde avec des amis, la Coopérative libanaise pour le développement, une initiative de micro-crédit, dont les objectifs sont d’encourager les familles déplacées pendant la guerre civile libanaise (1975-1990) à se réinstaller dans leur région d’origine et prévenir l’émigration à l’extérieur du Liban. En 1991, la décision du pape Jean-Paul II de convoquer un synode à Rome pour toutes les Églises catholiques du Liban annule son projet de synode maronite. En 1992, il se réinstalle à Paris où il reprend son travail académique. Il meurt le 24 mai 1995 à Montpellier et sera inhumé au cimetière de l’abbaye de Jouarre.
Modalité d’entrée : Fonds déposé par l’Association des Amis de Youakim Moubarak en 2005.

Contenu

Analyse : Manuscrits de l’oeuvre. Notes et dossiers de travail. Correspondances et Bibliothèque de travail.
Accroissements : Fonds clos.

Conditions d’accès et d’utilisation

Conditions d’accès : Communicable après accord IMEC
Langue : Français
Instrument de recherche : Bordereau d’accusé de réception (2005)

Sources complémentaires

Sources extérieures : Les services d’archives de l’Université Saint-Joseph à Beyrouth ont également un fonds Youakim Moubarac.
Sources internet : http://youakimmoubarac.org/
Renvois vers d’autres fonds de l’IMEC : Emmanuel Levinas, Maxime Rodinson
Bibliographie choisie : Youakim Moubarac, un homme d’exception / Georges Corm.- Beyrouth : Librairie orientale, 2004.
Youakim Moubarac / sous la dir. de Jean Stassinet.- Lausanne : L’Âge d’Homme, 2005.

Notes

Date de description : 2009-05-18
Date de révision :
Catégorie : Auteurs
Thèmes : Histoire ; Religion