Les Collections

Fonds

Hélion, Jean(1904-1987)

Identification

Cote : HLN
Dates extrêmes : 1924-1993
Niveau de description : Fonds
Importance matérielle : 89 boîtes d’archives ; 577 imprimés
Bibliothèque : Bibliothèque d’étude

Contexte

Producteur : Jean Hélion
Notice historique/biographique : Peintre français, engagé dès la fin des années vingt dans la non-figuration, Jean Hélion prit une part active aux mouvements ‘Art concret‘ (1930) et ‘Abstraction-Création‘ (1932-1934). De composition orthogonale, fondée sur des calculs géométriques, sa peinture évolua peu à peu vers une abstraction éclatée, laissant progressivement place à ce que Jean Hélion nommait la ‘figure du monde‘. Fait prisonnier en 1940 alors qu’il avait rejoint les rangs de l’armée française, il s’évada de Poméranie et regagna clandestinement les États-Unis où il vivait depuis 1936. Il y poursuivit une œuvre devenue totalement figurative. De retour en France en 1946, il créa de grandes compositions allégoriques de la réalité quotidienne. Collaborateur de nombreuses revues, mémorialiste et auteur de textes critiques sur l’art, Jean Hélion entretint une riche correspondance avec ses amis peintres et écrivains : Raymond Queneau, Francis Ponge, Alexander Calder, Marcel Duchamp, Joan Miró ou Lázló Moholy-Nagy. La cécité interrompit son activité de peintre en 1983, mais il continua d’écrire, puis de dicter ses Mémoires, qui furent publiés par l’IMEC en 1996 sous le titre À perte de vue. En 1992, les carnets et les archives de Jean Hélion ont fait l’objet de la publication chez Maeght du Journal d’un peintre. Deux ans plus tard, l’École nationale supérieure des Beaux-Arts éditait Mémoire de la chambre jaune, dans lequel le peintre médite sur ses œuvres restées inachevées.
Modalité d’entrée : Fonds déposé par l’ayant droit en 1993.

Contenu

Analyse : Le peintre Hélion a aussi beaucoup écrit : le fonds comprend de nombreux manuscrits de textes publiés ou non, des archives professionnelles couvrant notamment l’ensemble des expositions auxquelles il a participé, une très abondante correspondance, des dossiers de presse, des archives iconographiques documentant toutes les périodes de sa vie, y compris ses années de détention en Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale, et des archives audiovisuelles.

Conditions d’accès et d’utilisation

Conditions d’accès : Communicable après accord IMEC
Langue : Anglais/Français
Instrument de recherche : Inventaire.

Sources complémentaires

Sources extérieures : L’ensemble des carnets de Jean Hélion, ornés de dessins et d’aquarelles, sont conservés au Département des estampes de la Bibliothèque nationale de France.
Renvois vers d’autres fonds de l’IMEC : Otto Freundlich
Bibliographie choisie : À perte de vue suivi de Choses revues / Jean Hélion.- Édition établie par Claire Paulhan et Patrick Fréchet.- Paris : IMEC, 1996.
Lettres d’Amérique. Correspondance avec Raymond Queneau 1934-1967 / Jean Hélion ; correspondance établie par Claude Rameil.- Paris : IMEC, 1996.
Récits et commentaires. Mémoire de la chambre jaune. À perte de vue. Choses revues / Jean Hélion ; préface de Henry Claude-Cousseau.- Paris : IMEC : ENSBA, 2004.
Ce qui dépasse : le projet scriptural de Jean Hélion / Yves Chevrefils Desbiolles. In Les Écrits d’artistes depuis 1940

Notes

Date de description : 2009-05-18
Date de révision :
Catégorie : Auteurs
Thèmes : Arts plastiques (sculpture, peinture, dessin, gravure…)