Les Collections

Fonds

Gaspar, Lorand(né en 1925)

Identification

Cote : GPR
Dates extrêmes : 1944-
Niveau de description : Fonds
Importance matérielle : 128 boîtes d’archives ; 264 imprimés
Bibliothèque : Bibliothèque d’étude

Contexte

Producteur : Lorand Gaspar
Notice historique/biographique : Né en Transylvanie orientale au confluent de plusieurs cultures, dans une famille hongroise, Lorand Gaspar venait d’être admis à l’école polytechnique de Bucarest lorsqu’il fut mobilisé en 1943, puis déporté dans un camp de travail. Il s’en évada en 1945 et se réfugia en France où il poursuivit des études de médecine. Devenu chirurgien des hôpitaux français, il exerça durant seize ans à Jérusalem et à Bethléem, puis, à partir de 1970, à Tunis. C’est en 1966 qu’il publia chez Flammarion son premier recueil poétique, Le Quatrième État de la matière, déjà marqué par un lyrisme sec et une passion pour les déserts où, dira-t-il, ‘marcheur et pierre confondent leur usure’. Dès lors, ses recueils majeurs furent publiés chez Gallimard : Sol absolu (1972), Égée suivi de Judée (1980) et, plus récemment, Patmos (2001). Photographe, Lorand Gaspar a également fait paraître de nombreux récits ou carnets de voyage, ainsi que des écrits en prose, Approche de la parole (1978) ou Feuilles d’observation (1986), et quelques essais, notamment une Histoire de la Palestine, publiée en 1968 chez Maspero. Il a enfin mené une importante activité de traducteur, souvent en collaboration avec Sarah Clair, que ce soit de l’allemand (Rilke), du grec (Séferis), du hongrois (Pilinsky) ou de l’anglais (D. H. Lawrence ou Peter Riley).
Historique de la conservation : Le fonds a été constitué par Lorand Gaspar et sa femme, Jacqueline, dans leur maison de Sidi Bou Saïd, puis de Gammarth, en Tunisie, avant d’être transféré à l’IMEC.
Modalité d’entrée : Fonds déposé par l’auteur en 2000.

Contenu

Analyse : Les archives comprennent les différentes versions de l’ensemble de ses poèmes et essais, les manuscrits de ses traductions menées en collaboration avec Sarah Clair, les archives de ses articles scientifiques, celles de la revue Alif (fondée par Lorand Gaspar en 1971) ainsi qu’une partie importante de son œuvre photographique (clichés, négatifs). Enfin, une très volumineuse correspondance avec les poètes de son temps, ses proches collaborateurs et ses amis complète ce fonds.
Accroissements : Fonds non clos.

 

Conditions d’accès et d’utilisation

Conditions d’accès : Communicable après accord IMEC
Notes sur la communicabilité : Le manuscrit Feuilles d’observation n’est pas communicable.
Langue : Français/Hongrois (ou Magyar)
Instrument de recherche : Inventaire.

Sources complémentaires

Renvois vers d’autres fonds de l’IMEC : Pierre Andreu, Michel Deguy, Florentz, Jean-Louis, Max-Pol Fouchet, Jean Tardieu

Notes

Date de description : 2009-05-18
Date de révision :
Catégorie : Auteurs
Thèmes : Traduction ; Poésie ; Littérature ; Photographie