Les Collections

Fonds

Gangotena, Alfredo (1904-1944)

Identification

Cote : GNG
Niveau de description : Fonds
Importance matérielle : 6 boîtes d’archives

Contexte

Producteur : Alfredo Gangotena
Notice historique/biographique : Né à Quito, Alfredo Gangotena arrive à Paris avec sa famille de la grande bourgeoisie équatorienne en 1920. Tout en menant des études d’architecture aux Beaux-Arts et à l’école des Mines, il choisit alors d’écrire de la poésie, et en français. Il devient l’ami de Max Jacob, mentor de nombreux jeunes poètes, de Jules Supervielle (aux origines montévidéennes) qui le présente en 1924 à Henri Michaux. Devenus très proches, ils accomplissent ensemble en 1927 un long périple en équateur, dans les Andes et au Brésil, dont Henri Michaux rapportera un journal de voyage, Ecuador (éditions de la NRF, 1929).
Apprécié par Valery Larbaud, Jean Cocteau, André Salmon, Marcel Jouhandeau, René Crevel, le jeune Gangotena, de santé délicate (il est hémophile) mais au lyrisme débordant, violent parfois, donne des textes dans Intentions, Philosophies, La Ligne de cœur, Le Roseau d’or, La Nouvelle Revue française, le Journal des Poètes…  Il publie Orogénie en 1928 (éditions de la NRF), Absence en 1933 (« chez l’auteur »), Nuit en 1938 (Cahiers des poètes catholiques, Bruxelles). En 1934, il entame, alors qu’il est de retour à Quito, une correspondance exaltée avec la poétesse Marie Lalou, qui vit malade et mariée à Lille. Mais lorsqu’il revient à Paris en 1936, en tant qu’attaché culturel de l’ambassade d’équateur, elle refuse de poursuivre plus avant cette liaison épistolaire…
Historique de la conservation : Alfredo Gangotena mourut sans descendance. Ses papiers furent conservés dans un appartement familial, à Paris, de 1944 à 2013.
Modalité d’entrée : Fonds déposé en 2013.

Contenu

Analyse : Le fonds est constitué de manuscrits de poèmes en français et en espagnol, d’une pièce de théâtre, de dossiers de presse française (articles de Supervielle, Cocteau, Maritain) et équatorienne, de correspondances familiales, littéraires (Claudel, Supervielle, Bousquet, Gaillard, Jacob, Jouvet, Michaux, Lalou, etc.) et éditoriales (éditions Fourcade et imprimerie Union), de papiers administratifs familiaux, de documents biographiques et généalogiques, de dossiers de gestion de l’œuvre (exposition, publications posthumes, d’inédits, etc.). Ses recueils de poésie, publications en revues et ouvrages critiques font également partie du fonds.
Accroissements : Fonds clos.

Conditions d’accès et d’utilisation

Conditions d’accès : Communicable après accord IMEC
Langue : Français
Instrument de recherche : Répertoires 2013, 2015.

Sources complémentaires

Renvois vers d’autres fonds de l’IMEC : René Allendy, Georgette Camille, André Rolland de Renéville
Sources extérieures
Une partie des archives (poèmes et manuscrits) ont été donnés à Pierre Louis Flouquet, éditeur à Bruxelles, qui les a transférées à la Bibliothèque royale de Belgique (www.kbr.be).

Notes

Date de description : 2016-09-20
Catégorie : Auteurs
Thèmes : Poésie ; Littérature