Les Collections

Fonds

Fondation Ardouvin / Collection Vasseur

Identification

Cote : FAR
Niveau de description : Collection
Importance matérielle : 750 titres de revues

Contexte

Producteur : Fondation Ardouvin
Notice historique/biographique : C’est à partir des années 1930 qu’André Vasseur, ingénieur automobile passionné de revues, entama sa collection. Un trentaine d’années après, avec l’aide de Jean-Michel Place, il rassembla près de 750 titres, les plus anciens remontant à la fin du XVIIIe siècle. À sa mort, en 1976, Jean-Michel Place hérite de la collection qu’il met en vente quelques années plus tard, en 1980. Lorsque Robert Ardouvin a connaissance de cette vente, il met tout en œuvre pour que l’association qu’il dirige, « les Amis des enfants de Paris » s’en porte acquéreur.
« Les Amis des enfants de Paris » fut fondée en 1946 pour venir en aide aux enfants délaissés ou en difficulté dans le Paris d’après-guerre. En 1948, l’association s’installe à Vercheny pour former une collectivité pédagogique. Les enfants y vivent sur le modèle d’une famille nombreuse. Jusqu’en 1962, l’association ne bénéficie d’aucun subside, elle vit de dons et de sa propre production alimentaire, mais déjà l’instruction et la pédagogie sont au cœur du dispositif. En 1969, une école destinée à former des animateurs et des éducateurs est également fondée : L’Unité de Préparation à l’Action Sociale Educative et Culturelle, qui fonctionnera jusqu’en 1997, date du décès de Robert Ardouvin. Pour lui, il ne faisait aucun doute que cette collection de revues unique devait servir à ces enfants et à ces éducateurs. C’est ainsi qu’il sauva la collection Vasseur d’une dispersion certaine et poursuivi l’action de son prédécesseur en acquérant plus de 400 nouveaux titres de revues et en complétant parfois la collection initiale.
L’association se transforma ensuite en fondation pour sauver le patrimoine constitué par Robert Ardouvin. « Les Amis des enfants de Paris » sera reconnue d’utilité publique en 2005.
Modalité d’entrée : Collection déposée en 2010.

Contenu

Analyse : La collection est composée d’environ 750 titres de revues, le plus ancien titre remontant à la fin du XVIIIe siècle (Le Colporteur national) et le plus récent datant des années 1970 (Les Cahiers franciens). Plus d’un tiers des revues a été publié au XIXe siècle et le reste au cours du XXè siècle, l’essentiel de la collection se situant autour du symbolisme et des années1920.
La plupart de ces titres sont enrichies de photos, dessins, correspondances insérés dans les exemplaires et accompagnés de précieuses notes bibliographiques. Ainsi, Action comprend un ensemble de documents autour de Max Jacob (une lettre, une photo, un dessin et une page manuscrite). On trouve aussi un fascicule de 16 pages hors commerce, daté de 1915-1916, tiré à un très petit nombre d’exemplaires et intitulé Sub Dedicatione Verlainianâ : les anniversaires de la mort de Paul Verlaine pendant la guerre ; il est accompagné de cet envoi : « A mon cher confrère Armand Lods, bien cordialement, Georges Izambard ». Le journal humoristique, littéraire et artistique Cocorico de 1898 est enrichi d’une épreuve du Coq de Steinlen illustrant la couverture du numéro 2 et de trente photographies de collaborateurs à Cocorico. C’est aussi le cas de la publication relative à l’affaire Dreyfus, Psst…! (1898-1899), illustrée par Forain et Caran d’Ache et dont les légendes forment les textes. Psst…! est accompagné de plusieurs documents rares : les numéros du journal L’Aurore du 13 janvier 1898, contenant le « J’accuse » de Zola, et du 13 juillet 1906 en grande partie consacré à l’affaire Dreyfus sous le titre « Justice », un document avec, en première page, « La Réponse de tous les Français à Zola », une plaquette de 16 pages « La Russie et l’affaire Dreyfus », par Zabrewski (1898), et une brochure de 16 pages, « 24 heures à Rennes. Impressions d’un spectateur », par H. Rialèse (1899) (ce document est un des rares exemplaires à avoir été sauvé de la destruction lors d’une attaque de l’imprimerie par une bande de Camelots du Roi).
L’association Les Amis des Enfants de Paris a fait l’acquisition du manuscrit de Paul Verlaine, Critique des poèmes saturniens , augmentant ainsi la documentation autour de la Revue d’Aujourd’hui provenant de la collection Vasseur. Cet ensemble additionnel de revues littéraires et artistiques acquises par l’association comprend aussi des revues bibliographiques et des revues francophones comme les collections complètes de Simoun (1952-1961) et Soleil ( (1950-1952), toutes deux publiées en Algérie.
Accroissements : Fonds clos.

Conditions d’accès et d’utilisation

Conditions d’accès : Communicable après accord IMEC
Note sur la communicabilité : En raison de leur fragilité, certains exemplaires ne sont pas consultables.
Langue : Français

Notes

Date de description : 2010-06-18
Date de révision : 2017-11-08
Catégorie : Revues et presse
Thèmes : Édition ; Histoire littéraire ; Littérature