Les Collections

Fonds

Barillet, Pierre (né en 1923)

Identification

Cote : BRP
Niveau de description : Fonds
Importance matérielle : 16 boîtes d’archives

Contexte

Producteur : Pierre Barillet
Notice historique/biographique : Né en 1923, Pierre Barillet fit ses débuts dans le théâtre sous le parrainage de Jean Cocteau et de Christian Bérard, et signa d’emblée deux pièces fort sombres : en 1945, Les Héritiers et en 1947, Les Amants de Noël. Pour la Radiodiffusion française des années d’après-guerre, il adapta quelques romans anglo-américains et réalisa des émissions avec la pétulante Agnès Capri. En association avec son complice Jean-Pierre Grédy, ancien camarade d’université, Pierre Barillet écrivit en 1950 une première comédie, Le Don d’Adèle, qui rencontra un énorme succès et est depuis joué régulièrement tant en France qu’à l’étranger. Suivirent une trentaine de comédies pleines d’esprit qui, pour la plupart, sont devenues des classiques du théâtre de boulevard, parmi lesquelles Fleur de cactus (1964), Folle Amanda (1971), Peau de vache (1975), Potiche (1980)… Cette dernière pièce a été récemment adaptée à l’écran par le réalisateur François Ozon (2010).
Mais Pierre Barillet a aussi écrit sur le théâtre : Les Seigneurs du rire (Fayard, 1999) est consacré à ses maîtres, Robert de Flers, Gaston de Caillavet et Francis de Croisset ; Quatre années sans relâche (De Fallois, 2001) évoque la vie théâtrale à Paris sous l’Occupation allemande et À la ville comme à la scène (De Fallois, 2004) est une chronique de ses succès théâtraux. Il est aussi l’auteur de Gustave et Louise (Actes Sud, 1991), ouvrage sur Gustave Flaubert et Louise Colet, d’un recueil de nouvelles, Hollywood Solitude (De Fallois, 2002), et d’un roman, Un génie, ce petit (De Fallois, 2005). Il a collaboré avec Robert et Élisabeth Badinter à l’adaptation télévisuelle de leur Condorcet (Fayard, 1988). Il a préfacé une biographie par Carol Wrona de Corinne Luchaire (La Tour verte, 2011) et, à partir de ses entretiens avec Bronia Perlmutter-Clair, il a publié Bronia, dernier amour de Raymond Radiguet (La Tour verte, 2012).
Modalité d’entrée : Fonds déposé par l’auteur en 2014.

Contenu

Analyse : Le fonds comporte, outre les différentes versions de ses livres publiés et de quelques inédits, un grand nombre de lettres d’acteurs, d’actrices, de réalisateurs (dont George Cukor, René Clair, Jacques de Baroncelli), d’écrivains (Jean Cocteau, Louise de Vilmorin), de critiques de théâtre (Jean-Jacques Gautier, en particulier). Pierre Barillet a également correspondu avec l’excentrique Jean François Lefèvre-Pontalis, frère de l’éditeur, et avec Marie-Laure de Noailles… Il a versé ses dossiers de travail, pleins d’autographes et de documents sur l’affaire Dreyfus, concernant Robert de Flers, Gaston de Caillavet et Francis de Croisset. Ont été donnés également les dossiers de montage de la plupart de ses pièces, et leurs revues de presse, ainsi que de nombreuses photographies.
Accroissements : Fonds non clos.

Conditions d’accès et d’utilisation

Conditions d’accès : Communicable après accord IMEC
Langue : Français
Instrument de recherche : Répertoire, 2015.

Sources complémentaires

Renvois vers d’autres fonds de l’IMEC :  Jacques Lemarchand ; Maurice Sachs

Notes

Date de description : 2016-02-04
Date de révision : 2016-09-22
Catégorie : Auteurs
ThèmesThéâtre