Les Collections

Fonds

Andreu, Pierre (1909-1987)

Identification

Cote : ADE
Dates extrêmes : 1909-1987
Niveau de description : Fonds
Importance matérielle : 31 boîtes d’archives ; 40 imprimés
Bibliothèque : Bibliothèque d’étude

Contexte

Producteur : Pierre Andreu
Notice historique/biographique : Journaliste, essayiste et biographe, Pierre Andreu est né en 1909 à Carcassonne. Ses années d’études sont marquées par les lectures de Charles Péguy, Pierre-Joseph Proudhon et Georges Sorel, sujet en 1953 d’un essai : Notre Maître, M. Sorel (Grasset, 1953).  Son amitié avec Pierre Drieu la Rochelle date de cette période également.  Il lui consacrera une première étude publiée en 1953, Drieu, témoin et visionnaire (Grasset) puis une biographie signée avec Frédéric Grover (Hachette, 1979). Dans les années 30, Pierre Andreu est également proche d’Emmanuel Mounier, fondateur de la revue Esprit, et se montrait favorable au Cartel des Gauches.  Devenu très anti-communiste, il passera dans le camp adverse, qu’il qualifiait lui-même de « fasciste », à la fin de la décennie. Pour autant, il reste proche de Max Jacob. Un essai en publié en 1962 chez Wesmaël-Charlier et la biographie Vie et mort de Max Jacob (La Table ronde, 1982) en attestent. Ce catholique atypique publie également en 1955 un essai aux Grandeurs et erreurs des prêtres-ouvriers (Amiot-Dumont).
Recruté à la Radiodiffusion française aux lendemains de la Guerre, il y défend la création culturelle. Directeur du bureau de l’ORTF à Beyrouth de 1966 à 1970, il découvre le Proche-Orient et se lie avec des intellectuels arabes et palestiniens.  Après sa collaboration aux « Archives du XXe siècle » de Jean José Marchand, il devient directeur de France Culture et publie en 1977 un livre souvenirs, Le Rouge et le Blanc : 1928-1944.  À la fin de sa vie, il se rapproche de la gauche et soutient François Mitterrand.  Ami avec Pierre Vidal-Naquet et Jacques Julliard, avec qui il dirige les Cahiers Georges Sorel, il se tourne alors vers un profond pacifisme, tout en s’ouvrant à la pensée écologique.
Deux volumes seront publiés après sa mort en 1987 : Poèmes (La Table ronde, 1911) et Révoltes de l’esprit : les revues des années 30 (Kimé, 1991)
Modalité d’entrée : Fonds déposé par les ayants droit en 2010.

Contenu

Analyse : Le fonds est constitué des manuscrits de Pierre Andreu, de ses dossiers de travail – riches d’informations et documentations inédites – de ses carnets de captivité au stalag, de ses agendas tenus entre 1939 et 1973 des lettres reçues par Pierre Drieu la Rochelle, Max Jacob, Charles Maurras, Pierre Mac Orlan, Henry de Montherlant, Jacques Maret (directeur de la revue Les Feuillets inutiles), entre autres.
Accroissements : Fonds clos.

Conditions d’accès et d’utilisation

Conditions d’accès : Communicable après accord IMEC
Langue : Français
Instrument de recherche : Répertoire numérique, 2012.

Sources complémentaires

Renvois vers d’autres fonds de l’IMEC : Lorand Gaspar, Emmanuel Mounier, Jean-José Marchand, La Table Ronde

Notes

Date de description : 2010-04-18
Date de révision : 2016-09-6
Catégorie : Auteurs
Thèmes : Littérature