La Valorisation

Expositions passées

Engagements et déchirements, les intellectuels et la guerre d’Algérie

Du 16 juin au 14 octobre 2012, l’IMEC a proposé une grande exposition conçue et réalisée à l’occasion du cinquantenaire de la proclamation de l’indépendance de l’Algérie (5 juillet 1962).

Présentation de l’exposition Engagements et déchirements, les intellectuels et la guerre d’Algérie par Catherine Brun, co-commissaire de l’exposition :

Au-delà des tabous et des silences, au-delà des partis pris, au-delà même de l’histoire des événements aujourd’hui précisément établie, grâce à des documents inédits, une autre histoire de la guerre d’Algérie peut s’écrire : celle des mobilisations qu’elle provoqua dans le paysage intellectuel français.
Textes visionnaires de Camus, de Mounier, de Ricoeur ; détermination des protagonistes – de Sartre à Domenach, Vidal-Naquet ou Paulhan, de Fanon à Jeanson, Petitjean ou Laudenbach; engagement des revues ; combats des éditeurs…

 

Exposition Engagements et déchirements, les intellectuels et la guerre d'Algérie. © Pierre Clouet / IMEC. Exposition Engagements et déchirements, les intellectuels et la guerre d'Algérie. © Pierre Clouet / IMEC.

 

Jamais le discours des intellectuels et leur mobilisation n’ont fait l’objet d’un récit en archives.

 

 

Organisés en 7 espaces chronologiques et 4 focus thématiques, près de 250 documents extraits des collections de l’IMEC et d’institutions publiques, mais aussi de fonds privés, permettent enfin une autre approche de l’histoire de ces engagements. Pour la première fois sont présentés les « ennemis complémentaires » et les alliés objectifs, sans point de vue surplombant, de sorte que chaque visiteur, à partir des documents et des éléments de contextualisation proposés, peut construire son propre jugement sur les événements. Le parcours en archives permet de revenir aux sources, mettant également au jour certains des mécanismes par lesquels la mémoire collective se sédimente.

 

Catalogue de l'exposition. Co-édition Gallimard/IMEC.

L’exposition et le livre qui l’accompagne font entendre, pièces d’archives à l’appui, la violence et l’ampleur des enjeux intellectuels. Dans cette guerre des idées, le choix des mots fut crucial. Solidarités et clivage, renoncements ou radicalisation… L’archive expose l’intensité des affrontements et permet de mieux saisir les contours de cette « bataille de l’écrit » menée au nom du droit, de la vérité et de la liberté.

Télécharger le dossier de présentation

 

 

 

 

 

Les commentaire sont fermés.