La Programmation

Éditions

1968, année surréaliste

Auteur : Jérôme Duwa

ISBN : 2-908295-92-X

Année : 2008

Prix : 24 €

Largeur : 127 cm

Hauteur : 127 cm

Nombre de pages : 272

Dans l’esprit des surréalistes français qui ont poursuivi l’aventure après la mort d’André Breton en 1966, les événements de Mai 68 constituent une réalisation à grande échelle de leur projet fondamental : changer la vie et transformer le monde. Pour ceux qui se réunissent autour de la revue L’Archibras, dirigée par Jean Schuster, 1968 est d’abord l’année des grandes exaltations, avant de devenir celle de toutes les déconvenues. Non seulement à Paris, mais aussi à Cuba et à Prague, le vent salubre de la liberté souffle violemment, puis retombe. En donnant à lire un choix de documents d’époque présenté avec précision, le livre parcourt ces territoires à travers lesquels les surréalistes mettent en œuvre une dernière fois, avant l’éclatement du groupe en 1969, l’exigence absolue de révolte. Le livre, par des documents photographiques rares et des pièces d’archives à l’appui, met en évidence la présence des surréalistes parisiens sur trois fronts où la liberté est en jeu : à Cuba, à Prague et à Paris. S’arrêter sur l’année 68 des surréalistes permet de prendre une dernière fois le pouls d’ une révolte dans son ultime mouvement ascendant.

Jérôme Duwa, docteur en histoire de l’art, a soutenu une thèse sur le groupe surréaliste parisien entre 1947 et 1969. Chercheur associé depuis plusieurs années à l’IMEC, il s’est occupé des archives surréalistes, et a, notamment, réuni et annoté sous le titre [i]Une île à trois coups d’aile[/i] (Le Cherche midi, 2007), l’œuvre poétique de l’animateur principal de ce groupe à cette période : Jean Schuster.


 

Archives et documents rares, réunis et présentés par Jérôme Duwa.

Pièces d'archives

1968, année surréaliste