L'Institut

Communiqués

Patrice Chéreau, 1944-2013

Il disait : « J’aime travailler avec les traces de mon expérience » et lorsqu’il venait nous retrouver à l’abbaye d’Ardenne, il descendait toujours au plus profond des réserves, entrait dans les chambres fortes, regardait avec une jubilation d’enfant l’alignement des boites qui formaient son fonds et se réjouissait du calme et de l’ordre qui règnent ici. Il était heureux que les papiers d’Hervé Guibert, de Jean Genet, de Maria Casarès ou de Bernard-Marie Koltès se trouvent non loin, à portée de main. Un jour, disait-il, il viendrait lire, tout lire…
Patrice Chéreau nous a confié ses archives en 1996, et il n’avait cessé depuis d’enrichir son fonds. Cahiers de notes, dessins et gouaches, partitions, scénarios, brochures annotées, photos, dossiers de presse, programmes ou documents techniques : cet ensemble exceptionnel retrace l’immense chronique de son travail et forme l’empreinte de son art.
L’IMEC rend ici hommage à sa mémoire.

Nathalie Léger
Directrice générale

L'Institut

Les commentaire sont fermés.

Patrice Chéreau à l'abbaye d'Ardenne en 2006

Patrice Chéreau à l’abbaye d’Ardenne en 2006