Les Collections

Carnets de recherche

Parmi les archives des Annales politiques et littéraires

La revue Les Annales politiques et littéraires, fondée par Adolphe Brisson en 1883, a partagé pendant plus de cinquante ans avec un large public ses goûts et ses admirations artistiques. À partir de 1907, Madeleine Brisson a également créé des cycles de conférences, l’Université des Annales.

L’ensemble des correspondances et textes conservés par la famille Brisson permet d’avoir un panorama des courants musicaux et littéraires du tournant du XXe siècle aux marges de la Seconde Guerre mondiale.

Parmi ces documents, voici le manuscrit original d’une conférence du 7 mars 1935, intitulée « Mes Maîtres et mes amis », par Francis Poulenc. Il y évoque son admiration pour Claude Debussy qu’il n’ose aborder ou avoue son dédain envers le jazz, « cet aliment frelaté » et rend hommage aux interprétations de Ricardo Viñes, qu’il connaît depuis 1914, de Marcelle Meyer et Horowitz.

Il se souvient aussi de son ami Georges Auric, « la moitié de moi-même » et des moments joyeux passés avec Erik Satie, le « bon maître », à la librairie Adrienne Monnier. Ce texte a été publié dans le n°21 du Journal de l’Université des annales, le 15 octobre 1935.

Voir la description du fonds des Annales politiques et littéraires

Les commentaire sont fermés.

Mes Maîtres et mes amis : conférence de Francis Poulenc, pages 12 et 13, 7 mars 1935. © Fonds Annales politiques et littéraires / Archives IMEC

Mes Maîtres et mes amis : conférence de Francis Poulenc, pages 12 et 13, 7 mars 1935.
© Fonds Annales politiques et littéraires / Archives IMEC