La Valorisation

Rencontres Agenda

Le 06 décembre 2017 | 18:00
IMEC, abbaye d'Ardenne, 14280 Saint-Germain-la-Blanche-Herbe

Rencontre avec Abdellatif Laâbi

Rencontre organisée en partenariat avec l'OCCE

Parrain d’École en Poésie 2018, le grand poète marocain Abdellatif Laâbi, est l’invité exceptionnel de l’Office central de la coopération à l’école. Il reviendra sur son parcours et son œuvre, résolument plurielle, sise au confluent des cultures et ancrée dans un humanisme de combat.

L’IMEC accompagne depuis 2013 l’action nationale de l’OCCE, conçue et conduite en partenariat avec le Printemps des Poètes, en accueillant régulièrement ses stages avec des poètes, des artistes, des éditeurs. Une vingtaine de stagiaires de toute la France vient travailler à l’IMEC, où ils découvriront les archives d’Abdellatif Laâbi et prépareront le thème du prochain Printemps des Poètes, L’Ardeur !  Ils en seront les relais, au printemps prochain, auprès de classes des 300 établissements labellisés École en poésie par l’OCCE et le Printemps des Poètes.

Abdellatif Laâbi
Abdellatif Laâbi est l’une des figures d’écrivains les plus marquantes du Maroc. En 1966, il crée la revue Souffles qui se poursuivra sur vingt-deux numéros (dont huit en arabe). Véritable laboratoire, elle jouera un rôle considérable dans le renouvellement de la culture au Maghreb. Interdite en 1972, la revue lui vaudra huit ans d’emprisonnement. À partir de 1985, il s’exile en France. Son œuvre poétique s’amplifie alors et se diversifie. Il en sera récompensé par le Prix Goncourt de la poésie en 2009 (Oeuvre poétique II).  D’un livre à l’autre, Abdellatif Laâbi aborde tous les genres littéraire : le roman (L’OEil et la nuit, 1969 ; Le chemin des ordalies, 1980 ; Les rides du lion, 1989 ; Le fonds de la jarre, 2002, Le Livre imprévu, 2010), le théâtre (Le Baptême chacaliste, 1987 ; Exercices de tolérance, 1993 ; Le Juge de l’ombre, 1994), l’essai (La parole confisquée, 1982 ; Maroc,quel projet démocratique ? 2012 ; Un autre Maroc, 2013) et littérature jeunesse (Saïda et les voleurs de soleil, 1986 ; L’orange bleue, 1995). Il joue aussi un rôle capital de « passeur de mots » par son œuvre de traducteur de poètes arabes (Mahmoud Darwich, Abdelwahab al-Bayati, Samih al-Qassim, Mohamed al-Maghout, Ghassan Kanafani…), par les anthologies qu’il compose et les manifestations auxquelles il participe.

Voir le site de l’OCCE
Voir le site du Printemps des poètes

Rencontres Agenda

Informations pratiques

Mercredi 6 décembre 2017, 18h
IMEC
Abbaye d’Ardenne
14280 Saint-Germain-la-Blanche-Herbe
Réservation par mail : reservation@imec-archives.com

Les commentaire sont fermés.